« Un coeur d’anémones, mais pourquoi? »

Bonjour à tous !

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, surtout à ceux qui ne supportent pas cette fête, mais c’est aujourd’hui la Saint-Valentin ! 

Symbole et fête de l’amour pour certains, fête commerciale pour d’autres, elle déchaîne un peu les passions

Et quand on parle de passion, si l’on vous dit de penser à une fleur, quelle est la première qui vous vient la plupart du temps à l’esprit ?

Eh oui, je pense qu’il s’agit des roses rouges.

Comme je n’aime pas spécialement tout ce qui est trop conventionnel, j’ai choisi de mettre à l’honneur des fleurs différentes, car j’estime qu’elles ont toutes leur place aussi dans cette journée et les roses rouges n’ont pas le monopole du cœur (levez la main ceux qui ont compris !)

J’ai choisi les anémones car j’aime beaucoup les peindre. C’est une des premières fleurs que j’ai le mieux réussi à peindre -enfin je pense- en m’inspirant beaucoup d’Emma Lefebvre, une artiste qui vit au Canada et qui partage généreusement beaucoup de vidéos/tutos sur sa chaîne Youtube

Je trouve de plus que ce sont des fleurs toutes simples, toutes jolies, avec un bel effet « waouw! » réunies en bouquet.

Même si je m’en défends un peu, mon petit cœur de midinette ne déteste pas la Saint-Valentin.

Certes nous n’avons pas besoin d’un jour spécial pour montrer à son ou sa chéri-e qu’on l’aime ; et si je pense qu’il ne faut surtout pas que cela devienne une obligation et une contrainte, je trouve que c’est tout de même agréable sur un jour donné de penser encore plus à l’élu-e de notre cœur et de lui montrer encore un peu plus nos sentiments ; de s’offrir une petite attention si l’on en a envie, sans dépenser des sommes folles, ou même sans rien dépenser du tout. Un joli petit déjeuner préparé avec amour, c’est déjà beaucoup.

Quand l’habitude s’installe après de longues années de vie commune, c’est un peu comme un petit rappel de vaccin annuel (et les vaccins sont à la mode en ce moment paraît-il )

J’ai donc décidé d’offrir ce cœur de d’anémones à mon chéri qui partage ma vie depuis plus de 20 ans (ouf çà nous rajeunit pas !) et je l’offre également à tous les amoureux, pas amoureux, à tous mes amis-es, enfin à tous ceux qui le souhaitent.

Car il ne représente pas que de l’amour, mais aussi l’amitié, la gentillesse, la bonté, tout ce que vous voudrez tant que ce sont de bons sentiments.

Guimauve, moi ? Bah peut-être mais j’assume ! 😊

J’ai filmé pour la première fois sa création du début à la fin, pour m’essayer à la publication de vidéos démonstrations et tutos pour ceux que cela peut intéresser.

C’est ma toute première expérience dans ce domaine, montage vidéo, publication sur YouTube etc. donc ce ne sera certainement pas parfait (de toutes façons la perfection n’est pas de ce monde) et j’espère que vous me pardonnerez les petites erreurs ou couacs qui pourraient survenir.

Je n’ai pas encore assez confiance en moi pour me filmer et parler face caméra, donc vous ne verrez pas ma personne et j’ai décrit quelques étapes en commentaires écrits.

La prochaine étape sera peut-être -je dis bien peut-être- les commentaires en voix-off, et un jour pourquoi pas je me présenterai en personne, pour ceux qui ne me connaissent pas.

Pour les pressés qui veulent voir le processus immédiatement, cliquez sur la vidéo ci-dessous.

La première partie de la vidéo est en temps réel, puis pour une question de durée et pour ne pas vous ennuyer trop, je l’ai accélérée un peu, ce qui ne nuit pas à la vision du processus.  De plus, vous pouvez toujours ralentir la vitesse de lecture dans les paramètres de YouTube si vous souhaitez voir un peu mieux mes gestes.

 Pour les autres j’explique ci-dessous un peu plus la création de cette peinture et le matériel que j’ai utilisé.

2 cœurs pour un

Ce cœur est en fait le deuxième que j’ai peint et filmé, mais le premier ne me plaisait pas du tout. Je vous mets sa photo afin que vous puissiez comparer.

Peinture à l'aquarelle d'un bouquet d'anémones rougesen forme de coeur par l'artiste peintre Virginie Brassart, illustrant un article sur une démonstration de peinture et sur la Saint-Valentin

1er essai non concluant

Je n’étais vraiment pas satisfaite, et un de mes principaux défauts est sans doute le perfectionnisme. Car si le perfectionnisme peut parfois être considéré comme une qualité, cela peut parfois être lourd à gérer et aboutir à une insatisfaction perpétuelle.

Or l’aquarelle est justement un médium avec lequel il faut avoir du contrôle (pour le dosage de l’eau par exemple) mais aussi du lâcher-prise. Le résultat est parfois plus joli lorsqu’il est flou et imparfait. (vous pouvez aller voir dans cet article un comparatif entre les trois techniques que j’utilise le plus actuellement, leur qualités et leurs défauts)

J’ai donc décidé de le refaire car plus je le regardais, moins je l’aimais. Et pour ma part, je trouve que j’ai bien fait de recommencer.

Pour le premier cœur, je n’avais pas fait de croquis préparatoire, je me suis lancée en « free-style » (pardon Papa wink) car j’avais cette idée en tête et il fallait vite que je la pose sur le papier.

Le résultat qui en découle me semble un peu « fouilli », peu harmonieux, et avec trop de feuilles – qui d’ailleurs n’ont rien à voir avec celles des anémones – qui prenaient beaucoup de place, alors que j’avais en tête de mettre vraiment les fleurs à l’honneur. Bref, ce que je voyais ne ressemblait pas à l’idée que je m’étais faite.

C’est là que je me suis rendue compte que cela pouvait être nécessaire parfois de passer un peu plus de temps sur la préparation en amont pour être plus serein lors de la mise en oeuvre de la peinture.

J’ai donc décidé de m’y prendre autrement et j’ai vraiment vu la différence.

Pour dessiner la forme du cœur en elle-même, j’ai dessiné une moitié sur une feuille pliée en deux, afin d’obtenir une belle symétrie (ceux qui me connaissent bien savent à quel point j’aime la symétrie 😊) et j’ai tracé dessus au crayon les fleurs, pour me donner une idée générale de leur forme, leur placement etc. et trouver une belle harmonie. Et je suis allée sur internet pour voir des images d’anémones et leur feuillage – qui n’était absolument pas comme celui que j’avais peint au départ.

Cette base m’a permis de mieux savoir où j’allais et donc de mieux me concentrer sur l’exécution des fleurs en elles-mêmes.

Le résultat est à mon sens beaucoup plus satisfaisant.

Pour tracer les pétales je pars d’une base de jus d’aquarelle bien pigmenté, je trace un ou deux pétales, puis je trempe mon pinceau dans de l’eau claire et essore mon pinceau sur le bord du récipient, puis vient peindre un autre pétale en touchant les bords du précédent afin qu’une fusion de pigments puisse se faire.

Cette technique permet d’obtenir des fleurs un peu plus contrastées avec des couleurs moins uniformes et donne du relief et du volume au dessin, ce qui n’est pas le cas dans le précédent.

Matériel utilisé pour peindre

Le papier:

papier aquarelle 100% coton Hahnemühle Expression grain fin, 310gr, format 24×30.

Les pinceaux

J’ai utilisé trois pinceaux de la marque Raphaël. J’aurais tout à fait pu me servir d’un seul, du moment que la pointe est assez fine pour tracer les fines feuilles des anémones.

Mais il était plus pratique d’avoir un pinceau pour chaque couleur, afin de m’éviter d’avoir à rincer mon pinceau entre chaque couleur, ce qui économise les pigments et évite le gâchis de mes aquarelles chéries.

Le 803 taille 0

Le Kaerell 8394 taille 8

Le Kolinski 8400 taille 3

Les couleurs

Les 4 couleurs utilisées sont de la marque Winsor et Newton.

 J’ai utilisé un seul rouge, le rouge Winsor, deux verts, le vert de Pérylène et le vert de Hooker et un peu de Neutral Tint pour foncer un peu les trois couleurs précédentes, toujours pour amener un peu de contraste et de vivacité à la peinture.

Pour finir

Voilà, j’espère que cette toute première fois (Jeanne Mas si tu m’entends  ) vous aura plu et pour ma part j’espère pouvoir en faire d’autres parce que j’aime bien, tout simplement.

Dites-moi en commentaire quelle version de ce bouquet-cœur d’anémones vous préférez et si je vous ai donnée envie de le reproduire pourquoi pas?

Si oui, n’hésitez pas à me montrer le résultat, par message, par mail, en le publiant sur Instagram avec #virginiebrassart, sur fbk en m’identifiant, par tam-tam, signaux de fumée, bref ce qui vous fait envie 😊

Et sur ce, je souhaite à tous ceux qui l’aiment une très belle St-Valentin et pour ceux qui ne l’aiment pas, juste beaucoup d’amour ou d’amitié dans votre vie.

Pour les personnes très très pressées, qui n’auraient pas le temps, ou l’envie, de regarder la vidéo en « presque » temps réel je vais poster une version accélérée sur Facebook et Instagram.

A bientôt !

Pin It on Pinterest

Partagez avec vos amis!